Précautions avant

Il est conseillé avant toute hydrothérapie du côlon de préparer son corps, notamment le foie et l’intestin par un changement alimentaire sain. On évitera donc de consommer des produits laitiers, gluten, repas de fêtes lourds et chargés, des protéines animales cuites dans une friture souvent indigeste, on évitera les fondues et raclettes et autres fast-food.

Au contraire, on favorisera des repas légers, faits de fruits et légumes bio frais (on insistera plus sur les légumes que les fruits car certains sont acidifiants et sucrés).

Si l’on a un extracteur de jus, on pourra boire des jus de légumes à dominance verte qui sont détoxifiants et/ou acheter des jus de légumes lacto-fermenté dans les magasins bios (si on n’est pas habitué, il faudra prendre des précautions quant à la quantité et le type de légumes ou fruits utilisés afin de ne pas provoquer des diarrhées avant l’hydrothérapie du côlon qui pourraient fatiguer l’organisme et rendrait la séance d’hydrothérapie plus difficile en raison de la création d’une inflammation intestinale). Attention aux trop grandes quantités de jus de carottes et betteraves qui empêchent de distinguer la qualité des selles qui passent dans la machine. Tout est une question de mesure et d’équilibre. Ni trop ni pas assez : soyez dans le juste équilibre.

Vous pouvez aussi prendre des graines de psyllium ou chia pour préparer l’intestin à un balayage intestinal : attention, cela ne convient pas à tous les tubes digestifs.

Il est conseillé d’accompagner le foie et les reins grâce à des remèdes utilisés en naturopathie avant, pendant et après l’irrigation du côlon (plantes fraîches en jus, séchées, tisanes, teintures mères, bourgeons, homéopathie, etc).

Si vous le souhaitez, vous pouvez prendre un rendez-vous en Naturopathie avant toute séance d’hydrothérapie du côlon afin d’obtenir un suivi personnalisé qui vous prépare au mieux à vos futures séances d’hydrothérapie du côlon.

N’hésitez pas à me contacter, je suis là pour vous renseigner.